Design, théories et paradigmes

Histoire, enjeux et philosophies du design.

Design Industriel

Dynamiques: XIXème siècle

Années186019001910
CourantArts and Crafts (William Morris)Art Nouveau (Henry Van de Velde)Werkbund (Hermann Muthesius)
Dynamiquearts appliqués, arts décoratifsfonctionnalisme et décorarts industriels

Dynamiques: XXème siècle

Années192019301950
CourantBauhaus (Walter Gropius)Industrial Design (Raymond Loewy)Esthétique industrielle (Jacques Viénot)
Dynamiquefonctionnalisme humanistefonctionnalisme mercatiquefonctionnalisme esthétique

Paradigmes modernes

Années19702000
CourantEco-conception et Design durable (Victor Papanek)DESIGN THINKING (Stanford et IDEO)
Définition«Dans toute pollution, les designers ont leur part de responsabilité.[…] Il est grand temps que le design, tel que nous le connaissons actuellement, cesse d’exister.» (Victor Papanek, Design pour un monde réel)«méthodologie qui imprègne l’ensemble des activités d’innovation avec une philosophie centrée sur l’humain (Tim Brown)»
DynamiqueFervent ennemi du design comme stylisme ou cosmétique, qui réduit à néant la responsabilité du designer, l’Eco-conception se base sur l’analyse du cycle de vie (« Cradle-to-Grave ») du produit.Espaces de conception selon Tim Brown:

  1. « l’inspiration » (caractériser et problématiser la situation)
  2. « l’idéation » (engendrer, développer et tester ses idées)
  3. « l’implémentation » (trouver une voie vers le marché qui rencontre les utilisateurs)

«Les projets passent en boucle à travers ces espaces – en particulier les deux premiers – bien plus d’une fois, à mesure que sont affinées les nouvelles idées et que sont prises les nouvelles directions.»

Réfléxions

«Ce qui distingue fondamentalement le design de la géographie ou de la sociologie, c’est qu’il considère le monde comme un projet alors que les sciences le considèrent d’avantage comme un objet. La relation sujet/objet s’en trouve radicalement modifiée, car pour les disciplines du projet, le sujet est nécessairement engagé, situé, dans son objet.»

Alain Findeli

UX Design

Conception centrée utilisateur

The Design of Everyday Things - Don Norman

A l’origine de ce concept: Don Norman, chercheur en sciences cognitives, qui a tenté d’appliquer les bases de la psychologie cognitive aux méthodes de conception. Il débute chez Apple en 1993 où il est le premier User eXperience Designer, « expert utilisateur ». En 1988 il publie The Design of Everyday Things (à l’origine: The Psychology of Everyday Things), livre dans lequel il présente la notion de « design centré utilisateur » qui se fonde sur « les besoins et les intérêts réels de l’utilisateur », résumés sur ces points:

  • rétroactions (« feedbacks »)
  • contraintes d’orientation
  • affordances (« les actions appropriées sont perceptibles et celles qui sont inappropriées sont invisibles »)
  • gestion des erreurs d’utilisation (« concevoir pour l’erreur »)

En résumer, il faudra:

  • « faire en sorte que l’utilisateur puisse déterminer ce qu’il faut faire, et dire ce qui se passe. »
  • rendre inutiles les « instructions d’utilisation ».

Pour Norman, il n’est pas acceptable de se sentir incompétent face à un produit ou une technologie.

Voir le site du Nielsen Norman Group

Design d’interactions

Brève histoire du design d’interactions:

  • Vers 1960: Douglas Engelbart, inventeur de la souris, est le pionnier en recherche sur les interactions homme-machine. Grâce à ses recherches, le Xerox Parc donne naissance aux interfaces utilisateurs graphiques (Graphical User Interface, GUI).
  • Dans les années 1970, Tim Mott crée les premières interfaces graphiques en s’appuyant sur la métaphore du Bureau (Desktop).
  • En 1973 le Xerox Alto, grâce aux apports des premiers ingénieurs en interaction homme-machine (Human-Computer Interaction, HCI), définit le principe « WIMP » (Windows, Icons, Menus, Pointing device).
  • En 1981, Bill Moggridge conçoit le modèle d’interaction du GRiD Compass qui n’est pas équipé d’interface graphique. Il pratique une forme de design qui ne relève « ni du design industriel, ni de la communication, ni même de l’informatique », et lui donne le nom de « design d’interaction » (Interaction design), pour ne pas la confondre avec la « conception d’interface utilisateur » ( User Interface Design).

« Les créateurs de produits issus des technologies numériques ne considèrent plus leur travail comme consistant à faire la conception d’un objet physique – beau ou utile – mais comme consistant à faire la conception des interactions avec lui. » (Bill Moggridge)

« Le design d’interaction définit la structure et le comportement des systèmes interactifs. Le professionnel s’efforcent de créer des relations riches de sens entre les personnes et les produits et services qu’elles utilisent, des ordinateurs aux terminaux mobiles jusqu’aux appareils électroménagers et au-delà. » (IxDA, Interaction D. Association)

« Une interaction est une transaction entre deux entités, typiquement un échange d’information, de biens ou de services. » (Dan Saffer)

Voir un projet UX

Voir un projet de conception d’interaction